Department of Economics and Business Economics

One-off export events

Research output: Contribution to journal/Conference contribution in journal/Contribution to newspaperJournal articleResearchpeer-review

DOI

Isolated single-month, one-off export transactions (observed once in a 49-month window) turn out to be the dominant spell length in granular firm–product–destination trade data. Moreover, on average, for an export-active firm, such one-off events generate a significant part of foreign sales. These patterns cannot be explained by the lumpiness of trade (e.g., seasonal shipments), nor do they sit well with available trade models. To reconcile theory with the data, we introduce passive (i.e., unsolicited buyer-side driven) exporting in addition to proactive exporting. Our empirical investigation establishes novel stylized facts on firm and destination characteristics associated with one-off exporting. Résumé: Évènements d’exportation une seule fois. Le cas isolé une seule fois un seul mois d’une transaction d’exportation (observé une fois dans une fenêtre de 49 mois) s’avère caractériser être la forme dominante dans les données sur la destination du commerce granulaire pour le produit d’une firme. De plus, en moyenne, pour une firme active dans le commerce international, de tels évènements une seule fois constituent une part importante des ventes à l’étranger. On ne peut expliquer ces patterns par l’indivisibilité du commerce (par exemple expéditions saisonnières) et ils ne cadrent pas bien avec les modèles de commerce international disponibles. Pour réconcilier théorie et données, on introduit la notion d’exportation passive (c.-à-d. déterminée du côté de l’acheteur) en plus de le l’exportation proactive. L’enquête établit de nouveaux faits stylisés à propos des caractéristiques des firmes et des destinations associés avec l’exportation de type une seule fois.

Original languageEnglish
JournalCanadian Journal of Economics
Volume52
Issue1
Pages (from-to)93-131
ISSN0008-4085
DOIs
Publication statusPublished - 2019

See relations at Aarhus University Citationformats

ID: 144294260